Titre

Parce que le contact avec la nature et l'animal
nous rend tous plus humains...

Chroniques de Gros Bill

Je vous invite à lire mon tout nouveau blogue "Chroniques de Gros Bill". Vous pourrez y lire des articles sur divers sujets tels que la santé et la sécurité, des lectures et des anecdotes vécues par moi-même.

Au fait! Gros Bill, c'est moi. Voici un de mes portraits (mes propriétaires en ont pris plusieurs...) : 

afficher :  plein / résumé

Gros Bill a lu pour vous

Publié le 19 juin 2017 à 19:45

Les animaux et le moment présent

Publié le 15 mai 2017 à 19:40

Résumé de l'année 2016

Publié le 13 mars 2017 à 11:00

Que s'est-til passé dans mon année 2016? Bien des choses!

L'année a très bien commencé. Au printemps, j'ai appris la nouvelle que nous allions accueillir un nouveau membre dans notre famille déjà bien remplie. C'est au mois de juillet qu'il est arrivé. En fait, je devrais dire "elle". Holà, elle s'appelle. Imaginez-vous qu'en plus des canidés, des rongeurs et de tous ces petits animaux, nous comptons maintenant dans notre grande meute (si on peut appeler notre regroupement ainsi) un mini-cochon. C'est une femelle qui, je peux vous l'assurer, apprend très vite. Saviez-vous qu'elle va dans une litière, tout comme moi?! En fait, la sienne est plus grosse, mais il s'agit du même pricinpe, on s'entend. Peu de temps après son arrivée, j'ai pu l'observer attentivement. Elle a appris à s'assoir, à se coucher et à se mettre sur deux pattes. Je n'ai jamais compris pourquoi certains animaux appréciaient tant faire ce genre de tour... Pour des récompenses vous direz. De l'amour? Pas besoin de faire le clown pour en recevoir, regardez-moi! Je ne pourrais pas être plus choyé; j'ai de la nourriture en quantité et les gens ne peuvent pas s'empêcher de me faire des carresses!

Où est-ce que j'en étais rendu? Ah oui! Le cochon. Alors voilà, Holà est arrivée pendant l'été, durant ce que ma propriétaire appelle un "camp de jour". J'ai cru l'entendre dire qu'il portait le nom "Anima-lien". Je n'ai aucune idée de ce qu'est un camp de jour. Ce que je peux vous dire, c'est que pendant un mois, pratiquement à tous les jours, il y avait des petits humains qui venaient. Ils arrivaient le matin avec de grands humains (leurs parents à ce que j'ai cru comprendre) et ils restaient toute la journée à faire plein de choses. Je les ai même vus ramasser les besoins des chiens à l'extérieur!  :lol:  Le soir venu, ils partaient. Personnellement, autant de petits humains, c'est trop. Et avec la chaleur, j'ai passé le plus clair du temps de ce... camp de jour... caché sous le lit de ma propriétaire. Que du bon temps! 

J'ai aussi fait de nouvelles connaissances. En effet, j'ai commencé à faire des visites auprès de personnes âgées. Ma propriétaire n'aurait jamais pensé que je pourrais aimer ce genre de rencontres. Je ne sais pas pourquoi... J'ai entendu quelque chose concernant le fait que je suis plutôt bien portant et que j'ai tendance à rester dans mon coin... Mais croyez-moi quand je vous dis que ces petites visites sont une merveille! Une heure de temps à me faire gratter et flatter! Qu'est-ce que je pourrais demander de mieux?

L'automne est arrivée en même temps que des fêtes d'enfants! Quelle est la différence entre un camps de jour et une fête d'enfants? Pour les deux, il y a plein de petits êtres humains qui viennent nous rendent visite et qui font plusieurs activiés... Savez-vous ce qui les différencie? La seule chose que j'ai remarquée, c'est que pour les fêtes d'enfants, il y avait des boules de couleurs accrochées un peu partout. J'ai essayé d'en attraper une... mauvaise idée! J'ai voulu la prendre, mais elle a flotter comme une feuille. J'ai essayé de nouveau en utilisant mes griffes et POUF !  Je peux vous assurer que je n'ai plus jamais touché à l'une de ces boules de couleurs!

Au mois d'octobre, je suis sorti prendre une marche. Il faut dire qu'avant, nous, les chats, avions le droit d'aller nous promener à l'extérieur, mais depuis ma "mésaventure", nous ne pouvons plus. Qu'est-ce que j'ai fait exactement, je ne peux pas vous en parler, c'est un secret. Mais ce que je peux vous dire, c'est que ma propriétaire et les gens qui m'aiment ont eu beaucoup peur. Il faut dire que ma promenade qui devait durer une partie de la journée s'est avérée beaucoup plus longue. C'est après un peu plus d'une semaine qu'une gentille dame m'a recueilli. Mais puisque j'avais perdu mon collier, elle m'a amené au refuge le Centre animalier Pierre-de-Saurel. Puisque c'est à cet endroit que ma propriétaire m'a adopté, et que j'y suis une vraie vedette (je ne vous ments pas!), les gens qui y travaillent m'ont reconnu. Ils ont pris bien soin de moi et ils ont appelé ma maîtresse. C'est donc après deux semaines d'escapade que j'ai enfin remis les pattes chez moi. Que de bonheur! Il commençait à faire froid dehors et le confort de ma maison (la nourriture et les carresses aussi) m'avait beaucoup manqué ! 

Finalement, l'année 2016 s'est terminée avec du bon repos bien mérité, pendant le temps des fêtes.

L'attachement

Publié le 10 mars 2017 à 19:05


Chez les humains, on parle beaucoup, par les temps qui courent, de la Théorie de l’attachement. Il semble qu’il est essentiel qu’un individu instaure un lien avec une personne qui en prend soin et avec qui il établit un lien d’attachement sécurisant. Habituellement, ce sont les parents qui jouent ce rôle. Il semble que c’est ce même lien, s’il est fort et bien assuré, qui permettra à un enfant de se «détacher», c’est-à-dire de devenir autonome et responsable de lui-même.

 

Dans ce livre, plusieurs spécialistes se questionnent sur la théorie de l’attachement chez l’animal en faisant des liens avec l’être humain. En fait, nous sommes tous des êtres vivants. Pourquoi serions-nous si différents?

 

Alors, je vous invite à explorer plus en profondeur des thèmes comme :

  • La place des animaux dans notre attachement à certaines valeurs
  • Attachement et émotions
  • Attachement et maltraitance
  • Attachement du chat à son maître
  • Attachement et développement
  • Le chien, modèle d’attachement
  • Résilience animal
  • Attachement et stress
J'espère que cette petite lecture vous permettra de mieux comprendre votre animal!

Santé et sécurité

Publié le 10 mars 2017 à 19:00

Moi, Gros Bill, j’ai eu la chance d’entrer dans une grande famille avec laquelle je crée un lien d’attachement. J’ai beau essayé d’y être le maître absolu, stature oblige, je me fais parfois remettre à ma place par l'autre chat, les deux chiens ou encore tous les rongeurs et autres petites bêtes qui n’en font qu’à leur tête.

Au Centre animalier Pierre-de-Saurel, on m’a hébergé et on m’a donné de bons soins. Et surtout, on m’a aimé!!! Imaginez-vous donc que lorsque je suis parti pour mon foyer d’adoption, les membres du personnel étaient tristes, avaient les larmes aux yeux et, je vous le dis tout bas, certains pleuraient, j’en suis sûr.

Depuis que je vis au Centre Zoothérapie Montérégie, c’est la même chose. Quel chanceux je suis!!! Il y a la chatte Camé qui est dans tous ses états lorsqu’elle me rencontre. Par contre, tous les humains que je côtoie s’intéressent à moi :

 

  • On me procure des soins d’hygiène adéquats, une litière propre.
  • On nettoie mes yeux, car j’ai un petit problème de glandes lacrymales.
  • J’ai droit à de la nourriture de qualité. Je mange à ma faim et Dieu sait que j’ai bon appétit!
  • On me parle, on me caresse, on me prend. Je sais bien que je suis lourd, mais quand même, j’ai le droit de recevoir de l’affection.

 

On m’éduque, on m’apprend les bonnes manières. Je sais maintenant que je ne dois pas monter sur les comptoirs ou sur la table, mais que j’ai la permission de m’asseoir sur les fauteuils ou de me coucher sur les lits. En tout cas, c’est comme ça chez moi.

Finalement, je suis un être vivant des plus chanceux. On me traite avec égard et on prend soin de mon bien-être. Et il en est de même pour mes frères et sœurs d’adoption. Je vous en parlerai bientôt.


Rss_feed